Joan Villanove

Joffre à Barcelona

La guerre est enfin terminée. Alors, la Catalogne rêve d’inviter Joseph Joffre.
Au début du mois de mai 1920, le vainqueur de la Marne et son épouse arrivent en train à Barcelone pour présider les Jocs Florals;

 

les Jeux Floraux sont un concours de littérature et de poésie en langue catalane. D’autres Roussillonnais - écrivains, historiens, musiciens - sont du voyage, comme Joan Amade, Henry Aragon, Horace Chauvet, Carles Grando, Déodat de Séverac. La revue barcelonaise La Veu de Catalunya voit en Joseph Joffre la « glorification de la race catalane… ». Il est accueilli par ces paroles : « Ara seu ben nostre ! Seu a casa vostra ! » Vous êtes chez vous ! Et il répond : « Sóc quasi bé català de Barcelona ! ». Acclamé à la Mairie, il ajoute : « M’agrada parlar català, me sembla que parli a ma mare » (J’aime parler catalan, j’ai l’impression de parler à ma mère). Puis, un journaliste décrit son accueil par le gouvernement catalan au Palais de la Generalitat, situé juste en face de la Mairie : « Deux heures durant, de quatre à six, les ovations succédèrent aux ovations, des Segadors à la Marseillaise ; l’enthousiasme était à son paroxysme ».

Le dimanche 2 mai, à quinze heures, au Palais des Beaux-arts, commencent les Jocs Florals sous la présidence de Joseph Joffre. Dès qu’il apparaît, quatre mille spectateurs enflammés l’applaudissent. Après l’audition des candidats, il remet les prix aux vainqueurs. A la sortie, c’est l’incident redouté. La troupe espagnole, c’est-à-dire castillane, charge la foule pourtant inoffensive. Le maréchal est conduit à la Capitainerie Générale pour, selon la police, le soustraire à l'exaltation du public ! Aussitôt, les Catalans répliquent et ils affirment que cet acte policier veut « combatre la germanor entre tots els catalans », combattre la fraternité entre tous la Catalans. Des cris jaillissent du cœur de la foule exigeant la libération immédiate du héros : « Poble de Catalunya, el nostre Joffre, victoriós d’Alemanya, és presoner dels Espanyols… deslliurem-lo ». Le banquet, gâché par le déploiement des forces de police, se déroule dans une atmosphère tendue ; certaines parties du programme sont annulées ; le concert, prévu en public, se déroule en privé.

Le 6 mai, le Maréchal Joseph Joffre, son épouse et la délégation roussillonnaise s’en retournent à Perpignan… ayant échappé de justesse à une nouvelle bataille !
Qui a dit que l’histoire est une perpétuelle répétition ?

Joan Villanove

Comentaris (0)

Rated 0 out of 5 based on 0 voters
There are no comments posted here yet

Deixa els teus comentaris

Posting comment as a guest.
Arxius adjunts (0 / 3)
Share Your Location

El Portal - Catalunya Nord Digital neix a iniciativa del Col·lectiu 2 d'abril.

Neix de la necessecitat de crear un lloc de trobada a Catalunya Nord per a tots els actors de la llengua catalana.
Reagrupa persones i entitats al voltant d'un projecte, el de fer viure la llengua catalana, la llengua pròpia, la llengua del país.

Cada un pot portar la seua pedra a l'edifici 

  • participant amb la redacció d'articles, d'entrevistes
  • fent propostes, fent passar informacions
  • adherint al Col·lectiu 2 d'abril
  • fent conèixer el Portal